^Retour en haut de page

logo

en hommage à mon fils, Raphaël DROUIN - † 22-04-2014

"Les morts sont des invisibles, mais non des absents." - Victor Hugo
"Ne pleure pas celui que tu as perdu. Au contraire, réjouis-toi de l'avoir connu" - Jean-Louis Trintignant

"Même quand la blessure guérit, la cicatrice demeure" - Publius Syrus

raphael

A donné sa dernière représentation
a fermé son piano et a tiré sa révérence

Vos mots si réconfortants
Vos touchantes attentions
Vos messages de condoléances
Vos envois de fleurs
et tous vos gestes de sympathie
et d'amitié

nous ont profondément touchés.

Pour tout cela nous vous disons merci.

Gave his last show
closed his piano and bowed

Your words so comforting
Your Touching care
Your messages of condolence
Your sending of flowers
and all your gestures of sympathy
and friendship

affected us deeply.

For all this we thank you.


Daniel et Chantal DROUIN
Isabelle et Eric DI COSTANZO
Marie-Hélène et Philippe GODEFROY

Le 25 avril 2014 (Daniel DROUIN) 

 

Difficile de parler de mon fils, qui nous a tragiquement quittés, le 22 avril 2014, à 37 ans.
Difficile d'évoquer ta disparition, de prononcer les mots justes, d'envisager que tu n'es plus là, pour nous, tes soeurs, pour ta famille.
Difficile d'accepter, même de comprendre, alors qu'il n'y a rien à comprendre, je le sais. Juste essayer d'accepter et de se soumettre.
Difficile cette disparition, tellement difficile, parce que tellement injuste, inconcevable.
Raphaël nous a quitté pour vivre une vie plus sereine, plus apaisée, plus soulagée, Il avait beaucoup d'amis sincères, loyaux et honnêtes, vos messages en sont la preuve, mais les difficultés, les obstacles de la vie et une grande souffrance ont finis par l'anéantir, il ne vivait que pour la musique.
La mort de mon fils et les circonstances qui l'ont accompagnées sont l'épreuve la plus terrible que j'ai connue dans mon existence, ce n'était pas dans l'ordre des choses.
Je pense que l'on en ressort jamais intact.
Je suis sûr que vos témoignages et bien d'autres qui me parviennent, seront un réconfort important qui permettront je pense, de chasser une foule de sentiments pénibles et envahissants en plus de la douleur et du chagrin : la révolte, la colère, la culpabilité, la confusion, la peur.
Le traumatisme est grand, mais la mémoire de Raphaël restera dans nos souvenirs et ne s'effacera jamais avec son immense talent, ses moments de grande joie et son parcours exceptionnel.

Ce site lui sera entièrement dédié.

Daniel DROUIN

 

Le 22 mai 2014 (Daniel DROUIN)

Cela fait maintenant 4 semaines que Raphaël nous a définitivement quitté.

Nous n'avons pas d'autre choix que d'accepter la décision qu'il a prise.

Il ne faut pas trahir sa mémoire et c'est dans ce sens que j'ai entamé la construction de ce site internet. Il ne se passe pas une heure sans que j'y retourne, que j'y ajoute une phrase, une photo, une vidéo. Cela devient un besoin immense.
On se sent très seul et différent de tout le monde. C'est une perte de repère totale
Sans rien oublier il faut redevenir comme les autres.
Heureusement que la famille proche et les amis sont la pour survivre au désespoir
Il faut se reconstruire, repartir à zéro, mais la souffrance existe toujours.

Tous les jours, j'ai l'impression de le voir sur le pas de la porte et entrer dans l'appartement.

 

Le 22 août 2014 (Daniel DROUIN)

Cela fait maintenant 4 mois que Raphaël nous a définitivement quittés. La douleur s'est un peu apaisée mais elle reste toujours très présente et reviens régulièrement.

La journée d'hier où Chantal, Isabelle, Marie-Hélène, quelques amis et moi-même avons été à Giverny a été une journée pleine d’émotions.

Je remercie tout le monde pour cette soirée de concert au cours de laquelle Michel Strauss a rendu un émouvant hommage à Raphaël, empreint d’une grande émotion.

Cette soirée à Giverny, dédiée à Raphaël m'a permis de rencontrer tous ses amis, organisateurs, artistes ou bénévoles et de me rendre compte à quel point il était aimé et estimé. Ceci a été d'un grand réconfort et je vous en remercie encore.

J'ai beaucoup apprécié ce témoignage qui m'a énormément réconforté, malgré la douleur qui bien sûr ne s’effacera jamais.

Ces instants m'ont également permis de revivre les moments inoubliables que Raphaël a vécu durant ces jours passés dans cette ambiance qu’il adorait, au cours de ces 5 dernières années.

J'ai aimé la visite de la "Maison rose" où j'ai retrouvé le piano de Raphaël que Paul-Etienne Berlioz avait gentiment ramené. Je le remercie sincèrement pour son accompagnement tout au long de cette visite.

La visite du "petit théatre" construit par Eric Carrière, un grand ami de Raphaël, fut un moment inoubliable. Raphaël aimait y venir dans une ambiance chaude et chaleureuse et il dormait également dans ses chambres d'hôtes.

Nous savons maintenant, que Raphaël aimait Giverny et son environnement.

 

Le 1er mars 2015 (Daniel DROUIN)

Aujourd'hui, il aurait eu 38 ans. Cela va bientôt faire un an qu'il a fermé son piano, éteint sa musique et parti rejoindre sa mère pour plus d'enchantement, de paix, de silence et de sérénité.

"Même quand la blessure guérit, la cicatrice demeure - Etiam sanato vulnere cicatrix manet" Publius Syrus (Poete latin 85-43 Av. J.-C.)

 

Le 1er mars 2015 (Isabelle DI COSTANZO & Marie-Hélène GODEFROY)

Le 1er mars 1977, tu as pointé le petit bout de ton nez. Ce jour là, nous étions si heureux de t'accueillir dns notre vie. toi le frère que nous attendions avec impatience dans notre famille de filles.

Il y avait autant de soleil dans le ciel que dans nos coeurs et nous marchions le pas léger pour te voir enfin. Toi Raphaël, prénom d'ange pour un bébé aux cheveux d'ange tu es devenu notre petit roi.

Tu as choisi de partir pour un pays si lointain que nos coups de fil, sms, mails ne passeront pas pour te souhaiter un bon anniversaire.

Comme tous les jours depuis que tu nous as quitté, nous pensons fort à toi et tu restes dans nos coeurs.

 

Le 1er mars 2015 (Clément DI COSTANZO)

Aujourd'hui c'est ton anniversaire, j'aurais aimé te le souhaiter de vive voix mais ce n'est malheureusement plus possible.J’espère que où tu es maintenant tu m'entends et tu es heureux, tu vis toujours dans mon cœur tous les jours, je pense fort à toi en ce jour de ton anniversaire.

Joyeux anniversaire
Tu me manques
Je t'aime
Clément

 

Le 21 avril 2015 (Isabelle DI COSTANZO)

RAPHAEL en souvenir de toi ( isabelle texte inspiré des mots de Calogero album"feux d'artifices")

Toi mon frère dis moi pourquoi, ta vie s'est arrêtée là, au matin du 22 avril il y a un an .
Ce jour là, il y avait du soleil mais pour moi c'était l'éclipse totale au dehors en apprenant ta mort .
Mon cœur s'est brisé, cœur qui fait mal, cœur explosé
Je pense à toi encore , je pense à toi très fort

Nous avons partagé des joies ,des peines , aujourd'hui mon cœur saigne.
Avant toi c'était quoi ? un préambule puis tout a basculé , toi Raphaël tu as embelli ma vie.

Tu me manques et je t'imagine passer la porte ,
et mon cœur s'emporte ,alors je ferme les yeux , en moi je te retiens un peu.
Je te vois le dimanche soir arrivant en bermuda dans le jardin pour un barbecue sympa
et mon cœur s'emporte , alors je ferme les yeux , en moi je te retiens un peu.
Tes doigts sur le piano qui s'envolent , décollent , tournoient , virevoltent
et mon cœur s'emporte , alors je ferme les yeux , en moi je te retiens un peu

Tu as voulu cueillir les étoiles , tu as été une étoile , étoile de pas longtemps, qui est née , a brillé ,a glissé sous les cieux incandescents , comme un feu d'artifice. vu que tu n'étais pas là pour longtemps tu as fait en sorte de briller dans les yeux des gens , leur offrir la lumière comme un météore en passant car si tout est éphémère tous se souviendront de toi très longtemps.

Toi Raphaël, fidèle à tes rires, fidèle à ton mauvais caractère, fidèle à ta mauvaise foi, fidèle à tes tourments, fidèle à ta jeunesse, fidèle à tes principes, fidèle à ton sixième sens et toujours FIDÈLE A LA MUSIQUE,

Mais tous les soirs en secret, tu rêvais de retrouver les bras de maman, ses câlins tu en voulais sûrement comme quand tu étais enfant.

Toi mon frère dis moi pourquoi ta vie s'est arrêtée là , je pense à toi , je ferme les yeux , tu es encore près de moi ,en moi je te retiens un peu ......